lorraine.independent.chapter Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
La merveilleuse histoire d'Harley-Davidson

 
Répondre au sujet    lorraine.independent.chapter Index du Forum » lorraine.independent.chapter » culture bike Sujet précédent
Sujet suivant
La merveilleuse histoire d'Harley-Davidson
Auteur Message
Pat
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2012
Messages: 1 835
Localisation: BRIEY
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 1 888
Moyenne de points: 1,03

Message La merveilleuse histoire d'Harley-Davidson Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
1990
 -Willy G. Davidson et Lou Netz dévoilent le FLSTF dit "Fat Boy". Il s'agit d'un Heritage dépouillé à roues pleines produit en série limitée. Le bureau de style réinterprète le passé de Harley-Davidson sous la forme d'un néo Hydra-Glide à la fois moderne par ses roues pleines en aluminium coulé qui ne sont pas sans évoquer les antiques roues flasquées des Lakesters. Cette première mouture se présente sous une livrée gris-argent baptisée "grey ghost" agrémentée de quelques touches de jaunes sur les supports de culbuteurs, le couvercle d'allumage ou la trappe d'accès à l'embrayage. Le Fat Boy est un succès immédiat qui dure toujours!
Une rumeur, sans cesse démentie par Willy. G, prétend que le nom de "Fat Boy" est un hommage aux deux premières bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagazaki en 1945. Elles étaient surnommées "FatMan" et "LittleBoy". Autre point, le logo Harley-Davidson sur le réservoir du Fat Boy n'est pas s'en rappeler l'insigne ailé de l'US AIR Force. De plus les 2 bombardiers B-29 Enola Gay et Bock's Car étaient de couleurs argents comme.... le Fat Boy! Les deux bombes atomiques portaient des rayures jaunes tout comme le Fat Boy. Malgré ces points troublants, il est peu probable que le bureau de design ait volontairement lancé un modèle aussi belliciste contre le japon, irrité par le flot de copies nippones de Harley-Davidson. Il est plus probable que Willie G. ait remarqué un custom peint de la sorte lors d'une concentration.


- Lors du cinquantième anniversaire de la concentration de Sturgis (Dakota du Sud) et devant 250 000 Bikers venus du monde entier, Harley-Davidson dévoile la FXDB dite "Dyna Glide Sturgis" commémorant le cinquantenaire du Black Hills Rally.



1991
- Tout comme le modèle de 1980, la Dyna Glide Sturgis, présente dans la gamme 1991, abandonne les chromes chers à la marque pour un "total look" noir. Elle inaugure le cadre Dyna (dénomination usine "D"). Ce nouveau chassis ne sera jamais à la hauteur du cadre FX de 1982 au niveau des qualités routières.
Moins onéreux à fabriquer car mécano-soudé, ce cadre permet à la Motor Compagny de continuer à revisiter son passé: Il redonne vie aux lignes classiques des FX boîtes quatre des années 70... Nostalgie quand tu nous tiens!
- Le Sportster, à l'image des Big twin, adopte une boîte à 5 rapports et se dote d'une transmission secondaire par courroie.
-Plus de 650 chapters du Harley Owners Group sont répertoriés dans le monde.
-Pour un montant de 31 millions de Dollars, Harley-Davidson déplace dans son complexe de York les ateliers de peinture. Le batiment sera opérationnel dès l'année suivante.
La Bike Week de Daytona fête sa cinquantième édition.


1992
Harley-Davidson prend quelques pourcent de la société Buell Motorcycle Company. Erik Buell fabrique depuis 1983 dans son usine d'East Troy l'unique moto américaine sportive. Elles reçoivent des moteurs de Sportsters (XR puis 1200 Sportster "vitaminé"). Une série limitée en chasse une autre avec le Dyna Daytona commémorant le 50 ème anniversaire de Daytona.Un second modèle reçoit la nouvelle partie cycle Dyna: Super Glide Dyna Custom (FXDC).


1993
Le 12 juin, plus de 100 000 harleyistes défilent dans Milwaukee pour fêter le 90 ème anniversaire de la Motor Compagny. Harley-Davidson produit une série limitée dite " 90th Anniversary"
- Ci-dessous , la gammme 1993 s'enrichit d'une nouvelle série limitée. Il s'agit du Softail Heritage Nostalgia produit à 2700 unités. Trop kitch , appelé "cow glide" aux USA ou "vache normande" en France, la Nostalgia ne sera pas reconduite l'année suivante. FXDWG Dyna Wide Glide, FXDL Dyna Low Rider viennent renforcer le clan Dyna.


1994
Harley-Davidson lance un programme ambitieux sur circuit dans la catégorie Superbike en lançant la VR 1000. Cette moto, pour des raisons d'homologation auprès de la Fédération Internationale Motocycliste (FIM) est produite à 200 exemplaires en version routière pour le prix astronomique de 400 000 FF de l'époque ( soit environ 60 000 €). La VR 1000 est un bicylindres à 60° équipé d'un double arbres à cames en tête par cylindre. Le refroidissement est liquide.
En février, Harley-Davidson lance une couteuse et infructeuse procédure juridique pour breveter "la mélodie Harley" auprès du U.S. Patent and Trademark Office.
-Toujours durant ce mois, Harley-davidson achète 49% du capital de la Buell Motocycle Company.

1995
 Pour le trentième anniversaire de L'Electra Glide Ultra Classic fait appel à une injection électronique de marque Magnetti-Marelli qui s'est avérée peu efficace.
-Milwaukee lance le tourer FLHR Roadking: Une Electra "légère" dont le pare-brise s'ote en quelques secondes.
- Le Springer est décliné par Willy G dans une version limitée entièrement noire qui rappelle le XLCR de 1977. Le Bad Boy FXSTSB  est un tel succès en Europe et aux USA qu'il intégre la gamme Harley 1996 .Le FXR n'est plus au catalogue, remplacé par le FXD à cadre Dyna.

1996
- Le service des pièces détachées de l'Avenue juneaux prend ses quartiers dans de nouveaux locaux de 23 200 m2 à Franklin (Wisconsin). Le centre intègre en plus du service après-vente, les accessoires Genuine et Screamin'Eagle propriétés de la marque.
-Chris Carr obtient le meilleur résultat sportif de la VR1000 en se classant dixième des 200 miles de Daytona.
-Sortie en 1996 du 1200 Sporster Sport .
C'est la première Harley-Davidson équipée de suspensions Showa avant et arrière réglables. Il est équipé d'un réservoir de 3,3 gallons (15 litres) et d'un double disques à l'avant.


1997
 -Sortie de l'Heritage Springer Softail (photo ci-dessous) qui rend hommage aux Knuckleheads et au Panhead de 1948. Elle est équipée de série d'énormes sacoches à franges et pour l'occasion, la Motor Compagny a ressorti l'antique feu arrière dit "Tombstone"! L'Heritage Springer marque aussi le début du custom d'usine et de la reprise en main par la Motor Compagny du très lucratif marché des accessoires et des vétements. Ainsi, dès sa présentation, une quarantaine de pièces et un blouson ont été créés spécialement pour la FLSTS.
- La Nouvelle usine de Kansas City d'une superficie de 30 000 m2 produit son premier Sportster. Du coté de Milwaukee, sur un site proche de Capitol Drive, le nouveau Product Development Center (PDC) est ouvert: Willie G Davidson règne sur 20 000 m2 dédiés aux projets futurs , à la ligne d'accessoires et aux vêtements estampillés du précieux logo "Bar and Shield".
- Le réservoir de 15 l du Sportster S équipe les sportsters 883 et 1200.
- Au 3700 West Juneaux Avenue, on table sur une production de 130 000 unités en 97 et de 200 000 exemplaires pour le centenaire en 2003. Cet objectif sera dépassé dès l'année 2000!


1998 
 La Motor Co devient l'actionnaire majoritaire de Buell Motorcyle Compagny. Erik Buell ne conservant que 2% du capital mais garde la haute main sur la petite usine d'East Troy au niveau de la conception, du dévellopement et du design.
- Harley-davidson fête son 95ème anniversaire devant plus de 140 000 passionnés et profite de l'occasion pour dévoiler son nouveau cheval de bataille pour le nouveau millénaire; un nouveau V-Twin: Le Twin Cam 88 ci.
- Williy G. Davidson décline le concept de la Bad Boy sur un softail standard au nom évocateur de Night Train. Recouvert de pied en cap d'un noir profond qui n'épargne que le guidon Drag -Bar et les échappements, cette "queues molles" est initialement destinée au seul marché européen. La demande est telle sur le continent Nord-Américain qu'elle intègre la gamme de façon définitive.
- le Sportster 53 Custom et la Road King Classic (équipée de l'injection) font leurs premiers pas au sein de la gamme. Le Sportster Sport monte en puissance avec une nouvelle culasse, ainsi que de nouveaux arbres et un double allumage.


1999
Les cadres FX et FL reçoivent le nouveau V-Twin de 1450 cm3 (88 cui) surnommé Twin Cam ou Fathead. Le Twin cam utilise deux arbres à cames au lieu de l'unique arbre qui anime les différentes générations de Big Twin depuis le Knucklehead de 1936. Sous son architecture d'aspect classique ( V-Twin à 45° à 2 soupapes par cylindre), se cache un bloc moteur totalement repensé par rapport au moteur Evolution qui continue par ailleurs sa carrière sur les Softails. Une vingtaine de pièces sont communes entre l'Evolution et le TC 88. La puissance est en hausse. De vrais freins sont enfin montés de série alors que les vibrations ont quasiment disparues.
- La gamme Harley-Davidson représente pas moins de 26 modèles et trois motorisations; un record!
- Buell produit un 500 cm3 monocylindre d'entrée de gamme équipé d'un demi moteur de Sportsters: Il s'agit du "Blast". Le Buell "Blast" ne sera jamais exporté.

_________________
LIFE IS ABOUT KICKING ASS NOT KISSING IT..

If you treat me right I'll treat you better, if you treat me wrong I'll treat you worse.

Mar 17 Juil - 07:05 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message La merveilleuse histoire d'Harley-Davidson

Aujourd’hui à 13:27 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    lorraine.independent.chapter Index du Forum » lorraine.independent.chapter » culture bike Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com